Serge KREWISS « Sensibilité plastique »
Date d'exposition :
Vernissage :
Lieu :

Né en 1971, Serge Krewiss a fait des études supérieures d’Arts Plastiques et
d’histoire de l’Art à La Sorbonne, à Paris
où il vit actuellement.
Dans son travail, toujours, il n’a eu de cesse d’explorer, de donner à voir la lumière.
Aujourd’hui, Serge Krewiss peint des bouteilles d’eau.
Le thème de la bouteille lui est venu après avoir peint une carafe à vin. Ce travail
ne lui procura aucun plaisir. Or à côté se trouvait une bouteille d’eau en plastique.
Objet d’allure anodine, objet trivial et utilitaire mais qui regroupe à lui seul
plusieurs difficultés majeures qui sont le travail de la lumière, de la transparence et
du dessin. Ce fut une révélation. Depuis Serge Krewiss creuse ce thème
inépuisable.
L’objectif de Serge est de raconter des histoires en donnant de la personnalité à ces
bouteilles d’eau : pleines ou vides, écrasées ou intactes, seules ou accompagnées,
les histoires qui en découlent chaque fois sont différentes.
Avec ses natures mortes « vivantes » de bouteilles d’eau , qu’il métamorphose en
personnages énigmatiques et silencieux, Serge Krewiss inscrit son travail dans la
contemporanéité et l’intemporel. Il est témoin de notre époque, il donne à voir la
poésie du quotidien, et en même temps, il s’inscrit dans l’histoire de l’art par ses
hommages à d’autres artistes ou ses références à de grandes œuvres.
Serge Krewiss ose peindre, glorifier et personnifier un objet ordinaire quand les
artistes du passé utilisaient comme sujet des objets rares ou précieux (des fruits
exotiques, de l’or, de l’argent, des soieries, …).
Et si c’était l’eau, le contenu, qui devait être considérée comme précieux et non le
contenant ?
Peut-être Serge Krewiss veut-il nous faire voir au-delà de ses bouteilles en
plastique. Le plastique corrupteur envahit la planète, et l’eau, source de vie et
symbole de pureté, se raréfie chaque jour davantage. Nous sommes confrontés à
cette ambivalence. Le contenant détruit le contenu quand il semble le préserver.
Serge Krewiss raconte des histoires de malheureuses bouteilles de plastiques
comme s’il cherchait la lumière qui sauverait le monde

2 résultats affichés